Conseils pour choisir une peinture élastomère

peinture élastomère

Peindre la façade de son habitation peut être considéré comme étant un processus ardu et long. Toutefois, si les tâches sont bien accomplies, le changement peut être radical. Dès lors que vous appliquez un produit de qualité supérieure sur une surface déjà préparée, vous lui donnerez une durée de vie assez élevée. Sachez également qu’un tel choix est une bonne option pour protéger l’extérieur de votre habitat contre les aléas des conditions climatiques. Malgré le fait que le coût de la peinture représente généralement la qualité de celle-ci, de nombreux paramètres vous aideront surement à faire de bon choix du produit.

Tenir en compte du support

Avant toute chose, il est nécessaire de connaître que le ravalement de façade est obligatoire selon la loi. Cette opération doit se réaliser au moins une fois tous les 10 ans. Afin de repeindre sa façade, il convient de définir le type de support avant de sélectionner le revêtement de façade et d’utiliser le plastidip . De ce fait, les teintes acryliques sont indiquées quel que soit le type de support. Excepté dans le cas occasionnel du métal, ce genre de revêtement est regroupé en la famille des teintes micro poreuses.

Facile à nettoyer et à poser, l’acrylique est de préférence dédiée aux supports assez épais dans sa version résine acrylique et dans sa version peinture acrylique pure. Si vos façades présentent de grosses aspérités alors que vous avez besoin de recouvrir les crépis, il convient d’opter pour un plasti dip qui sera à la fois ultra englobant et épais.

La peinture pliolite ou glycérophtalique s’adresse également à tous types de supports sauf au ciment. En l’appliquant sur un tel support, ce revêtement risque d’engendrer un phénomène de saponification. Cette dernière représente une réaction chimique qui provoque un décollage de la peinture.

Choisir sa peinture extérieure selon l’environnement

Afin de sélectionner son revêtement élastomère, l’environnement est l’un des aspects les plus importants à prendre en compte. Dans cette optique, privilégiez le plastidip si votre façade est soumise à des conditions climatiques assez rudes (tempêtes, gel, pluie, etc.).

Les peintures acryliques autonettoyantes ou le plastidip sont idéales pour les façades trop exposées à l’encrassement et à la pollution. Autrement dit, cette option devrait être privilégiée pour des supports nécessitant un nettoyage fréquent.

En outre, les enduits à la chaux, le plasti dip, les peintures siloxanes et les peintures micro poreuses sont parfaits à être appliqué sur un support dans un environnement humide (proximité de forêt, climat, etc.). Quant aux façades dans les régions du sud, près de la mer, à la montagne ou bombardées d’UV, le type de revêtement siloxane pourra également faire l’affaire.

Pourquoi opter pour une peinture élastomère ?

En général, la peinture élastomère offre une teinte épaisse ayant un aspect mat minéral. Elle est fabriquée principalement à base de résines acryliques en dispersion qui est visiblement aqueuse. Ce revêtement élastomère est adapté aux usages extérieurs comme peinture de finition pour les travaux de réfection de vos façades.

La peinture élastomère est également un produit qui associe une forte perméabilité à la vapeur d’eau et une imperméabilité à l’eau. Elle offre en outre une grande résistance et une bonne élasticité aux cassures comprises entre 0,2 et 2 mm.

Le revêtement élastomère est connu pour sa résistance face au développement des micro-organismes et aux salissures à la surface du film. En ce qui concerne sa classe d’imperméabilité et de décoration, le plastidip est classé en I4, I1 et D3.

Enfin, le plasti dip est un produit isolant. Son application est le même sur tout type de peinture. Pour une meilleure couverture, appliquez une double couche de revêtement élastomère et attendez jusqu’à trois semaines pour qu’il soit sec.

Guide pratique sur les différents moyens de transport
Appeler un service de renseignements téléphoniques pour réserver un taxi