Comment utiliser un pistolet à peinture carrosserie ?

pistolet à peinture
Pour votre auto, l’état de la carrosserie véhicule de multiples informations. Toutefois, les conditions de la météo ainsi que diverses agressions extérieures peuvent l’endommager de manière considérable. À tout instant, même sous une simple envie d’un nouveau look, vous pouvez avoir besoin de retaper votre carrosserie. Pour cela, le meilleur moyen consiste actuellement à utiliser un pistolet à peinture. L’usage d’un tel outil peut être à la portée de tous. Cependant, il est capital de savoir bien le manipuler pour atteindre votre objectif. Découvrez dans cet article les essentiels sur ce thème !

Des préparations avant l’usage proprement dit du pistolet

Avant l’utilisation d’un pistolet à peinture carrosserie, il vaut mieux réunir tous les matériels nécessaires. Il faudra que vous disposiez d’équipements de protection tels qu’une combinaison, des gants, des lunettes, etc. Vous aurez également à réunir les ustensiles comme le mastic, des chiffons, des produits graissants, entre autres. Par la suite, vous avez intérêt à préparer les zones à peindre avant de procéder à l’usage proprement dit du pistolet à peinture voiture. N’oubliez pas également de prévoir assez d’espace autour de votre auto de façon à réaliser la peinture dans le plus grand confort et la plus grande liberté. La préparation concerne aussi l’isolation de l’endroit par une bâche, par exemple, en vue d’éviter les éventuels détritus et poussières. Puis avant de prendre le pistolet à peinture, pensez à poncer et nettoyer la carrosserie pour qu’elle accueille sans soucis la couche de peinture. Il convient aussi d’enlever les éléments démontables, sinon recouvrez-les de ruban adhésif, de papier kraft ou du scotch.

Les vérifications et les réglages avant l’application de la peinture

Une fois la surface à peindre est prête, il faudra encore tester votre pistolet à peinture. Cette étape est cruciale s’il s’agit de votre première fois avec l’outil. Pour ce faire, prenez une pièce d’épave dans le but d’apprendre à éjecter efficacement la peinture. En effet, veillez à contrôler la quantité de la peinture pulvérisée afin que le résultat soit uniforme et satisfaisant. Par ailleurs, l’économie et la suffisance de la peinture constituent d’autres enjeux. Lors de cet essai, vous pouvez voir la forme de votre jet : en pointe ou plat. Pour passer d’une configuration à une autre, vous devrez juste serrer ou dévisser le jet. Concernant l’amplitude du mouvement de la gâchette, il faut tourner la molette de l’aiguille. De cette manière, vous diminuez ou augmentez le débit de peinture. Plus ce débit est faible, plus la couche appliquée sera fine. Vous pouvez également modifier le débit d’air. Selon votre modèle de pistolet, le réglage s’effectue via un simple bouton. L’entrée et la sortie d’air influent sur l’amplitude de la gâchette et le débit de peinture. Il est donc plus judicieux de se servir d’un type de peinture recommandé pour le pistolet.

Les principales règles à respecter lors de l’utilisation

Avant d’appuyer sur la gâchette, une autre vérification s’impose : votre buse convient-elle aux produits à pulvériser ? Vous trouverez sur le marché différentes buses que la couche à appliquer soit de l’eau, du vernis, de l’apprêt, de sous-couches, de finition… Sachez aussi que la buse peut être régulée de manière horizontale ou verticale selon la surface à peindre. D’une manière générale, la première phase représente la couche d’apprêt. Pour son application, il faudra tirer la peinture de façon latérale. Vous aurez également à vous tenir à environ 30 cm de la voiture. Pour la tête du pistolet à peinture, l’idéal est qu’elle se trouve à 15 cm de la carrosserie. Assurez-vous que le pistolet est toujours en mouvement, plus précisément en suivant la configuration géométrique de la surface à peindre. En cas de pulvérisation non-appropriée, le nettoyage, la régulation ou le remplacement de l’orifice de l’équipement est de mise, selon qu’il y a des saletés, un mauvais serrage ou une usure.

Les détails garantissant une utilisation satisfaisante

Après chaque temps de séchage, il vous faudra poncer légèrement la surface en cas de traces poudreuses de peinture. Si des défauts comme des cloques ou des trous apparaissent, comprenez que cela provient d’un mauvais de dégraissage. Quoi qu’il en soit, faites de votre mieux pour éviter d’éventuelles imperfections. À titre d’illustration, il est préférable de vous éloigner de toute distraction lors de l’usage d’un pistolet à peinture voiture. Un petit arrêt au milieu d’une application sur une pièce risque de ne pas uniformiser le rendu final. Un autre détail primordial est de garder l’axe du cône de la buse perpendiculaire à la surface à peindre. La vitesse de déplacement de votre bras doit aussi rester constante. Si la carrosserie est large, l’application se fera par deux lignes parallèles dont les deux moitiés vont se chevaucher. Vous devrez répéter cette procédure sur l’ensemble et notamment prendre en compte le volume de peinture nécessaire à cet effet. Enfin, il est essentiel de maintenir la gâchette à la même pression durant tout le travail.


Pourquoi faut-il changer son pare-brise ?
Mon pare-brise est fissuré, que faire ?