Comment trouver une assurance voiture sans permis pas chère ?

assurance voiture

Être au volant d’une voiture sans permis (VSP), communément appelé « voiturette » ou « quadricycle léger », ne signifie pas pour autant rouler sans assurance. Puisqu’un tel véhicule est soumis aux mêmes aléas qu’une voiture classique, son propriétaire doit au moins être couvert par la garantie minimum prévue par le Code des assurances : la garantie responsabilité civile. En osmose constante avec l’évolution du marché automobile, les compagnies d’assurances ont pris l’initiative de multiplier les offres de produits s’accommodant aux VSP. Si vous souhaitez couvrir votre voiture sans permis, ce qui suit vous informe sur ce qu’il faut faire pour dénicher un contrat d’assurance pas cher.

Circuler en VSP sur les routes françaises : que dit le Code des assurances ?

Comme l’indique son nom, une voiture sans permis est un véhicule de petite taille qui ne requiert pas de permis de conduire. Un tel véhicule a été spécialement conçu pour s’accommoder aux besoins des séniors, des conducteurs ayant subi un retrait de permis ainsi que de jeunes adolescents de 14 à 18 désirant se familiariser avec la conduite d’un véhicule motorisé. Il se destine de surcroît aux conducteurs réalisant quotidiennement des trajets de courte distance.

Cependant, au même titre qu’une voiture classique, une voiturette doit être couverte par une assurance spécifique dès lors qu’elle est mise en circulation sur le territoire français. Cette exigence légale stipulée par l’article L.211-1 du Code des assurances impose aux conducteurs de VSP de souscrire au minimum une garantie responsabilité civile. Ainsi, en cas d’éventuels dommages corporels et matériels que la VSP pourrait infliger à autrui, l’assureur prendra en charge les frais qui y sont liés.

De par leurs performances réduites, les voiturettes ne sont pas considérées comme étant des véhicules à risques bien qu’elles soient néanmoins accidentogènes. Qui plus est, il est enregistré que les vols sont quasiment inexistants et que les sinistres sont sans gravité. Cela dit, les prix proposés par les assureurs sont généralement abordables, et ce même si le conducteur souhaite bénéficier d’une couverture plus étendue en souscrivant un contrat d’assurance auto sans permis tous risques. Mais en adoptant les bonnes manières, il est possible de trouver une assurance voiture sans permis encore plus intéressant, aussi bien en termes coût que de couverture.

S’aider d’un comparateur en ligne pour trouver une assurance VSP pas chère

Pour ceux qui souhaitent réaliser des économies sur l’assurance de leur voiture sans permis, il s’avère opportun de passer préalablement par un comparateur d’assurance en ligne.

Compte tenu de la concurrence exacerbée caractérisant le marché français de l’assurance, ce dernier est marqué par l’abondance des offres attrayantes que les différents acteurs mettent à disposition des assurés. Du coup, il n’est pas forcément évident de s’y retrouver. Heureusement, grâce au comparateur en ligne, il est plus facile de mettre en concurrence les différentes compagnies d’assurance ainsi que leurs offres. Cet outil permet une comparaison simultanée des différents points importants dans un contrat d’assurance (prix, garanties, exclusions, options, franchises…) sans que l’assuré ait à faire le tour des agences.

Plus concrètement, un comparateur en ligne est un intermédiaire d’assurance qui se dote d’une immatriculation à l’ORIAS. Les offres ainsi proposées par cet outil seront celles des courtiers et des assureurs ayant signé un partenariat avec le comparateur.

Pour trouver une assurance voiture sans permis pas chère, le conducteur n’a qu’à remplir un formulaire qui reprend généralement des questions concernant son profil, ses antécédents, les caractéristiques du VSP qu’il souhaite assurer, etc. Le comparateur se chargera ensuite d’analyser ces informations pour vérifier si le conducteur rentre dans la catégorie des profils assurables. Le cas échéant, le conducteur obtient instantanément plusieurs propositions à mettre en concurrence, notamment celles des assureurs qui sont prêts à l’assurer. Une fois la liste des propositions sous ses yeux, 3 options s’offrent à lui pour entrer en contact avec l’assureur : par mail, par téléphone ou via une souscription en ligne.

Engager les services d’un courtier en assurance

Dans l’objectif d’assurer au meilleur prix leur quadricycle à moteur, certains conducteurs sont plus enthousiastes à l’idée de mandater un courtier en assurance. Au même titre que les comparateurs d’assurance, un courtier en assurance agit également comme un intermédiaire entre l’assureur et l’assuré. Il est enregistré dans le registre unique des intermédiaires géré par l’ORIAS. Celui-ci est classé dans la catégorie juridique des intermédiaires en assurances (IAS) et relève du métier des intermédiaires financiers. Ses clients le mandatent dans l’optique de négocier auprès des organismes assureurs les contrats les plus avantageux, que ce soit en termes de prix, ou de protection, ou de garanties.

Trouver une assurance voiture sans permis pas chère grâce à la loi Hamon

Grâce à la loi Hamon qui a été mise en vigueur en 2015, tout assuré est en droit de résilier son contrat d’assurance voiture sans permis après 12 mois d’engagement. Cela dit, pour les conducteurs de VSP ayant déjà souscrit une assurance spécifique, il apparaît judicieux de remettre en concurrence les assureurs chaque année afin de dénicher un contrat encore plus avantageux que le précédent. Ils n’auront alors qu’à souscrire une assurance VSP auprès du nouvel assureur. Ce dernier se charge ensuite des démarches inhérentes à la résiliation.